Accueil - Le Mag - Sans abris... Des lieux de vie qui rendent…

Le Mag

  Décryptez les actions du monde associatif
Sans abris... Des lieux de vie qui rendent autonomes
31 December 2012

Sans abris... Des lieux de vie qui rendent autonomes

Au-delà de l'hébergement d'urgence, les associations qui viennent en aide aux sans abris essayent de trouver des solutions pour favoriser leur réinsertion. Zoom sur deux initiatives qui redonnent confiance aux SDF.

 

«Nous étions un groupe de bénévoles, nous faisions des maraudes dans le quartier, nous parlions avec les gens de la rue. C'est ainsi qu'ils nous ont exprimé la nécessité d'avoir un lieu pour poser leurs affaires», explique Guy François, président de La Bagagerie d'Antigel. Ouverte tous les jours de l'année de 7 à 9 h et de 20 à 22 h, la Bagagerie dispose de 50 casiers fermés à clé pour que les SDF entreposent leurs affaires.

Un sans abri se déplace chaque jour avec 35 à 40 kg de bagages. Un vrai frein à la réinsertion sociale. « Comment voulez-vous qu'un sans domicile fixe ne soit pas stigmatisé lorsqu'il pousse son caddie ? Comment peut-il faire des démarches administratives ou sociales s'il doit porter en permanence toutes ses affaires ?» poursuit Guy François. Située dans le XVe arrondissement de Paris, cette consigne pas comme les autres met aussi à disposition deux salles de bain, une salle informatique avec Internet, une bibliothèque et une cuisine. Autre spécificité : elle est cogérée par des personnes avec et sans domicile. « Nous avons besoin de lieux de vie qui nous rendent autonomes», précise Daniel, bénéficiaire mais aussi bénévole et membre du conseil d'administration de l'association.

Redonner confiance
La Péniche du Cœur agit également en faveur des SDF. L’association dispose de 50 places d'hébergement d'urgence en chambres individuelles et assure deux repas par jour. «Nous tissons des liens de confiance qui servent de tremplin», explique Patrick Picard, salarié chez Orange et bénévole les dimanches soir. «A la Péniche, nous prenons nos repas avec les bénéficiaires. Après le dîner, nous faisons des jeux de société et nous discutons… cela porte ses fruits». L'association travaille avec 170 bénévoles et travailleurs sociaux. Une initiative utile alors que les besoins sont grandissants. Selon la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars), les demandes d’hébergement ont cru de 37% en un an.

En savoir plus :
- Bagagerie d’Antigel, page Facebook : http://fr-fr.facebook.com/pages/la-bagagerie-dantigel/134827676612604?sk=info
- FNARS : http://www.fnars.org/
- La Péniche du cœur : http://penicheducoeur.unblog.fr/a-propos/

Illustration : ©La Péniche du coeur

CES ARTICLES VOUS
INTÉRESSERONT PEUT-ÊTRE ...
ReparLab’ : apprendre à réparer plutôt que jeter !

Le matériel informatique utilisé au sein de votre Lire la suite...

Retrouvez la lettre d'information n°39

Appel à projets Art & Handicap, mobilisation de Lire la suite...

ACF s’installe au Beeotop

Le 1er juillet 2014 dernier, Action contre la Faim et ses Lire la suite...

Vous devez être connecté(e) pour publier un commentaire