Accueil - Le Mag - Pour ne jamais oublier les crimes contre…

Le Mag

  Décryptez les actions du monde associatif
Pour ne jamais oublier les crimes contre l’humanité
Patrimoine
27 January 2015

Pour ne jamais oublier les crimes contre l’humanité

Les établissements scolaires se mobilisent le 27 janvier pour sensibiliser les jeunes à l'Holocauste et aux crimes contre l'humanité.

"Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l'oubli" (Elie Wiesel). C’est pour lutter contre cette seconde mort que, depuis son adoption par les ministres européens de l'éducation en 2002, la France et l’Allemagne célèbrent chaque 27 janvier une journée de mémoire de l'Holocauste et de prévention des crimes contre l'humanité. Cette date correspond à l'anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau.

Partant du constat qu’un travail de mémoire et de commémoration doit nécessairement passer par les enfants et les adolescents, le ministère de l'éducation nationale invite à cette occasion la communauté éducative à engager une réflexion avec les élèves sur l'Holocauste en particulier et les génocides reconnus en général.

L’occasion de revisiter les valeurs fondatrices de l'humanisme telles que la dignité de la personne ou le respect de la vie d'autrui, et de rappeler le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger, et parfois sauver, les persécutés.

Travail interdisciplinaire et partenariats
Les établissements scolaires organisent ce jour-là des activités spécifiques qui peuvent inclure un travail interdisciplinaire mêlant l’histoire, le Français, l’enseignement artistique, la philosophie et l’éducation civique.

Ces manifestations se nourrissent également de partenariats institutionnels et associatifs, notamment avec le Ministère de la défense, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, le Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage ou encore le Groupement d'intérêt public "Mission du Centenaire de la Première guerre mondiale", créé en 2012 pour concevoir, préparer et organiser le programme commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale de l'année 2014.

Un concours national de la Résistance et de la Déportation
Dans ce contexte, les fondations qui s’intéressent particulièrement à l’histoire de la seconde guerre mondiale (voir « en savoir plus »), et participent au jury du Concours national de la Résistance et de la Déportation, sont également des partenaires privilégiés.                    

Crée en 1962 à l’initiative d’associations de la résistance et de la déportation, ce concours consiste en devoirs individuels ou travaux collectifs réalisés au cours du deuxième trimestre de l’année scolaire et permet aux élèves de rencontrer d’anciens résistants et déportés qui viennent témoigner dans les classes. Il rassemble environ 40 000 candidats chaque année.

 

(Nouvelle diffusion de cet article paru en janvier 2014)

Pour en savoir plus
Education et devoir de mémoire
Site des actions pédagogiques du ministère de la Défense
Office national des anciens combattants et victimes de guerre
Education et devoir de mémoire
Secrétariat général pour l'administration
Enseigner l'histoire de la Shoah

Site web le "Grenier de Sarah"
Fondation de la Résistance
Fondation pour la mémoire de la Déportation
Fondation de la France libre
Fondation pour la mémoire de la Shoah
Fondation Charles de Gaulle
Site web comite-memoire-esclavage

CES ARTICLES VOUS
INTÉRESSERONT PEUT-ÊTRE ...
Gestion du handicap: cap sur l'innovation !

Atout Soleil, l’opération de mécénat soutenue par Lire la suite...

L'actu des assos sur Generation-responsable.com !

Retrouvez les contenus liés aux initiatives solidaires des Lire la suite...

Vous devez être connecté(e) pour publier un commentaire