Accueil - Le Mag - Mada dans la tempête

Le Mag

  Décryptez les actions du monde associatif
Mada dans la tempête
Environnement
17 March 2015

Masagascar

4 000 maisons détruites, 80% des récoltes de riz et de maïs anéanties, insalubrité de l'eau, l'Ile de Madagascar est dans la tourmente. L'aide humanitaire est dépêchée sur place.


Ce week-end, c’est l’archipel des Vanuatu, situé dans le Pacifique Sud et dévasté par le cyclone Pam, qui a fait la Une de l’actualité. Mais à Madagascar, victime chaque année d’une dizaine de cyclones traversant l’océan indien dans les premiers mois de l’année, cela fait des semaines que les populations les plus fragiles subissent les conséquences des quatre tempêtes qui l’ont frappé.
Le cyclone Chedza, qui a traversé l’île d’Ouest en Est les 15 et 16 janvier derniers, a été particulièrement violent et a causé d’énormes dégâts matériels et humains : une centaine de morts, 180 000 sinistrés, et 42 000 déplacés. Un deuil national a été décrété en hommage aux victimes le 28 janvier. Mais Chedza a également détruit plus de 4 000 maisons et anéanti 80% des récoltes de riz et de maïs, nourriture de base des Malgaches. L’eau a été rendue impropre à la consommation suite à l’inondation des puits et des latrines et les risques de choléra, fièvre typhoïde ou paludisme sont accrus.

Les routes coupées rendent périlleuses l'intervention des structures d'aide
En outre, des glissements de terrain ont rendu une grande partie des infrastructures routières impraticables, ce qui empêche l’approvisionnement en produits de première nécessité.
Précédée par une semaine de fortes pluies dans la capitale Antananarivo, la tempête et ses fortes précipitations y ont encore aggravé la montée des eaux dans les bas quartiers habités par une population déjà défavorisée en temps normal, et qui ne peut de ce fait exercer les petits métiers dont elle survit habituellement.
Les 27 et 28 février, un autre cyclone frappait à nouveau l’île et sa capitale, provoquant la mort de 26 personnes, auxquelles s’ajoutent plus de 93 000 sinistrés et près de 40 000 déplacés. Afin de venir en aide à son partenaire  local, le Comité de solidarité de Madagascar (CSM), dont le dispensaire a été fragilisé par des glissements de terrain, le Secours populaire français a lancé un appel aux dons.

Outre les actions récurrentes des grands ONG (Unicef, Action contre la Faim, Planète urgence, etc.), de petites associations s’efforcent d’organiser des collectes pour venir en aide aux victimes.


Visuel : source TV5monde

 

Pour en savoir plus
Appel d'urgence pour Madagascar
Action Contre la Faim
UNICEF: Notre action dans le monde - Madagascar
Planète Urgence
Pompiers Urgence
MEDAIR
Portail Humanitaire
Enfants, espoir du monde
Avenir et Partage Madagascar
Petitaptit
http://www.nazarena.org
ONG Point du jour

CES ARTICLES VOUS
INTÉRESSERONT PEUT-ÊTRE ...
Gestion du handicap: cap sur l'innovation !

Atout Soleil, l’opération de mécénat soutenue par Lire la suite...

L'actu des assos sur Generation-responsable.com !

Retrouvez les contenus liés aux initiatives solidaires des Lire la suite...

Vous devez être connecté(e) pour publier un commentaire