Accueil - Le Mag - Des agriculteurs aux consommateurs, tous…

Le Mag

  Décryptez les actions du monde associatif
Des agriculteurs aux consommateurs, tous concernés par le gaspillage alimentaire
Environnement
02 March 2015

gaspillage alimentaire

Le rôle que peuvent jouer les agriculteurs dans la lutte contre le gaspillage alimentaire a été rappelé lors du salon de l’agriculture qui s’est clos hier dimanche 1er mars.



Selon le Fonds des Nations unies pour l'alimentation (FAO), près de 1,3 milliard de tonnes de nourriture (soit un tiers des aliments produits ) sont gaspillées chaque année dans le monde. Un rapport de l'Institution of Mechanical Engineers estime même à 50% la proportion de nourriture produite et jetée au lieu d’être consommée. Un problème qui concerne chaque maillon de la chaine alimentaire : du producteur au consommateur en passant par le distributeur.

Faciliter les dons d’agriculteurs aux associations d’aide alimentaire
Dans les pays industrialisés, pour éviter le gaspillage lié à la surproduction qui peut survenir certaines années, les agriculteurs peuvent recourir au  don à une association d'aide alimentaire.
C’est pour favoriser ces démarches que Jean-Michel Lemétayer, l'ex-président de la FNSEA - principal syndicat agricole - a mis en place l'association Solaal, qui joue un rôle d'interface entre les agriculteurs et les associations d'aide alimentaire. Reconnue d’intérêt général, Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires rassemble un grand nombre d’organisations issues des secteurs agricole, industriel, de la grande distribution, des interprofessions agricoles et alimentaires et des marchés de gros. Elle milite pour que l’avoir fiscal de 60% dont bénéficient les dons de lait ou d'œufs soit étendu aux autres produits agricoles.
Certaines structures agissent de longue date contre le gaspillage alimentaire. Les Banques Alimentaires, surtout connues pour leur collecte nationale de denrées organisée auprès du grand public chaque dernier week-end de novembre, récupèrent en réalité chaque jour des produits qui, sans leur action, seraient jetés : plus de 30 000 tonnes de denrées par an (équivalentes à 600 millions de repas) auprès des 1400 magasins visités tous les matins par les camions des Banques Alimentaires sont distribuées aux 5200 associations partenaires du réseau.

Pacte et journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire
Et d’autres initiatives ont vu le jour ces deux dernières années. A l’échelle européenne, 2014 avait été décrétée « année européenne de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Mais c’est dès 2013 que la France s’est dotée d’un pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, comprenant 11 mesures destinées à "enclencher une dynamique" auprès de l’ensemble des acteurs et visant la division par deux du gaspillage alimentaire d'ici à 2025. Chaque Français jette en moyenne entre 20 et 30 kg de denrées alimentaires chaque année. L’une de ces mesures est la journée nationale de lutte contre le gaspillage instaurée le 16 octobre, l’occasion d’organiser des actions de sensibilisation au gaspillage alimentaire : récupération d’invendus, opérations « zéro gaspi » dans les cantines scolaires et d’entreprises, événements festifs dans les quartiers, ateliers cuisine de restes, sensibilisation aux bonnes pratiques, etc.

Favoriser la mobilisation des particuliers
Eqosphere propose une plateforme collaborative en ligne pour optimiser et développer les activités de revalorisation des surplus alimentaires, non alimentaires et des déchets. Son application mobile grand public EQO Dons facilite la concrétisation d’actes de générosité par les particuliers tout en optimisant les échanges entre associations et particuliers. Elle favorise notamment la mise à disposition de moyens par les particuliers : temps et bénévolat, services intellectuels et logistiques.
Partage Ton Frigo est une association fondée sur le principe de partage du surplus d’aliments périssables entre particuliers de manière conviviale, à travers des Apéros Frigo, la mise en place de Frigos Collectifs dans des lieux de vie communs (halls d’immeuble, entreprises, résidences,…) pour partager entre voisins les surplus alimentaires et une application favorisant l’échange d’aliments entre voisins.

Mobiliser la grande distribution
Les producteurs de fruits et légumes de France réunis sous la marque collective Les Gueules cassées sont à l’origine du collectif «Quoi ma gueule?», qui fait mettre en rayon des légumes et fruits délaissés car moins calibrés, vendus 20 à 30% moins cher que les autres.
Après les Intermarché, Auchan, Monoprix, où encore Cora ont rallié l’initiative.
Parmi les initiatives récentes, Zéro-Gâchis met en avant les produits à consommer rapidement et les propose à sa communauté de consommateurs responsables en les mettant en relation avec les magasins dans lesquels des zones Zéro-Gâchis permettent de ne pas passer à côté de ces bonnes affaires.

Bientôt un rapport, ensuite une loi ?
L’ancien ministre de l'agroalimentaire Guillaume Garot doit ailleurs présenter en avril prochain des propositions permettant d’atteindre l’objectif ambitieux de division par deux des volumes de denrées alimentaires gaspillés d’ici 2025.
Enfin, en janvier dernier, une pétition a été lancée a l’initiative d’Arash Derambarsh, conseiller municipal à Courbevoie et directeur de collection aux éditions du Cherche-midi, et son ami l’acteur Mathieu Kassovitz. Leur objectif : faire élaborer une loi contre le gaspillage alimentaire, qui obligerait les supermarchés à donner leurs invendus aux associations pour les redistribuer le soir même.


Visuel : source http://fortune.fdesouche.com


Pour en savoir plus:
Association Santé-Environnement: L'actu alimentation - Gaspillage alimentaire: la moitié des aliments produits dans le monde finie à la poubelle
Solaal facilite le don alimentaire
Pacte_national_de_lutte_contre_le gaspillage alimentaire
La campagne "Anti-Gaspi" 2014
La technologie Eqosphere simplifie la revalorisation
Partage ton frigo.fr
Zéro Gachis
Les gueules cassées

CES ARTICLES VOUS
INTÉRESSERONT PEUT-ÊTRE ...
Gestion du handicap: cap sur l'innovation !

Atout Soleil, l’opération de mécénat soutenue par Lire la suite...

L'actu des assos sur Generation-responsable.com !

Retrouvez les contenus liés aux initiatives solidaires des Lire la suite...

1 commentaire
  • djakpata marabout
    Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84 Grand féticheur SORCIER dit PAPA DJAKPATA Voyant féticheur VODOUNON donneur de portefeuille Magique d'argent peut intervenir dans les domaines suivants :Jeune étudiants diplômé homme d'affaire femme vous qui avez besoin d'argent pour réaliser des projet et réaliser vos rêve plus de soucis pour avoir de l'argent contactez votre Marabout sorcier féticheur PAPA VODOUN pour vos portefeuille Magique valise d'argent . Portefeuille Magique pour vos affaire qui donne 20.000€ par semaine . Portefeuille mystique magique qui donne 50.000 € $ par jour et mois pendant 1 ans Portefeuille Magique qui vomis de l'or et de l'argent par jour 10.000€$ par jours 2 ans VALISE MYSTIQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE QUI DONNE 200.000€ PAR JOURS PAR MOIS VALISE MAGIQUE MYSTIQUE QUI DONNE 500.000€ PAR MOIS PAR JOURS POUR HOMME D'AFFAIRE POLITIQUE VALISE MAGIQUE DE BANQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE DES EUROS € DOLLARS PAR JOURS STATUETTE QUI VOMIS DE L'OR ET DE L'ARGENT voici mes contacte Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84 tel/viber:+229 61 82 42 84 tel: +229 61 82 42 84 Email: maitredjakpata@gmail.com Email:hebiossomaitre@gmail.com site web :https://maitredjakpata.wixsite.com/retour-affectif
    30 août 2017
Vous devez être connecté(e) pour publier un commentaire